Accueil

Grands sites de France et transition énergétique

A l’occasion de la COP21 de décembre 2015 qui se tient à Paris, le réseau des grands sites de France a publié un document pour montrer que les actions menées sur ces sites contribuent à la transition écologique.

En effet, ces sites mènent des actions de développement qui s’appuient sur la singularité et les valeurs propres des territoires, proposant des aménagements et des activités qui s’inscrivent dans une gestion durable et sobre en énergie.

Le dossier publié présente 21 fiches qui illustrent ces actions exemplaires. Parmi celles-ci, deux concernent le grand site de Bibracte et mettent en avant la certification FSC.

Ci-dessous un lien pour prendre connaissance de ces deux fiches :

COP21-RGSF-BD

FSC France interpelle la COP21

Les forêts sont un précieux capital qui joue un rôle irremplaçable de puits de carbone et de réserve de biodiversité. La Conférence des Nations-Unis sur le climat à Paris (COP21) qui doit permettre la prise de décisions importantes sur le climat, doit intégrer les enjeux forestiers actuels et futurs.

A la veille de la COP21, l’équipe FSC® France publie son Manifeste « Préserver la valeur des forêts pour atténuer et lutter contre le changement climatique » . Un site dédié a été créé : http://www.fsccop21.com

Le GGRFB est signataire de ce manifeste.

Vous aussi vous pouvez soutenir le manifeste en passant par le lien suivant : http://www.fsccop21.com/fr/soutien-du-grand-public/

 

A l’occasion de la publication du manifeste, FSC organise une conférence de presse Mercredi 28 octobre 2015 à 9h, au Comptoir Général, 80 Quai de Jemmapes, 75010 Paris.

Et Demain ?

Il est certain que cette labellisation est un tremplin pour de futures actions. La certification des bois est le premier maillon de toute la chaîne du bois, depuis la forêt jusqu’aux utilisateurs.

 

On peut déjà envisager que l’association GGRBF continue de travailler pour élargir et faire connaître cette initiative à d’autres propriétaires forestiers et surtout à d’autres opérateurs de la filière bois. Ce travail débutera par la promotion et le développement de la chaîne de contrôle de transformation FSC (exploitant, gestionnaire, scieur, ébéniste, menuiserie) en Morvan et dans toute la Bourgogne.

L’objectif étant d’identifier les entreprises intéressées et de créer des liens entre les producteurs de bois FSC de l’association et les entreprises. Cette action sera menée en partenariat avec FSC France.

S’unir pour réussir, une démarche collective unique en France

Le Groupement pour une Gestion Responsable de Forêts Bourguignonnes est composé de propriétaires forestiers, soucieux du mode de gestion de leurs forêts. Il permet un travail et une réflexion commune et transversale à l’échelle d’un vaste territoire (Saône-et- Loire – Nièvre). C’est aussi une opportunité pour les petits propriétaires de bénéficier de coûts réduits, mais également d’un soutien technique sur le terrain.

 

Les membres du groupement se sont engagés dans cette démarche en souhaitant qu’une filière de première et seconde transformation se mette en place rapidement sur le secteur. La majorité des forêts gérées par le groupement sont des forêts publiques très fréquentées par les habitants, les sportifs, les touristes. En outre la plupart abritent des milieux exceptionnels, avec des espèces protégées, et, comme pour la ville d’Autun, des réserves d’eau potable. La gestion appliquée dans ces forêts garantit, voire renforce la préservation du patrimoine et des ressources naturelles. La certification FSC apporte la reconnaissance internationale de cette gestion.

 

Le Pays de l’Autunois-Morvan et la Région Bourgogne ont soutenu ce projet innovant.

Edito

Bienvenue sur le site du Groupement pour une Gestion Responsable de Forets Bourguignonnes !

Depuis l’obtention du label FSC en 2011, notre groupement forestier n’a cessé de chercher à étendre la démarche d’écocertification au plus grand nombre d’acteurs possibles de la filière bois bourguignonne, dans le respect du cahier des charges, mais aussi de l’état d’esprit, du Forest Stewardship Council.

Alors que la forêt morvandelle est en mutation, il est important de défendre une sylviculture raisonnable, qui ne fasse de nos bois ni un espace abandonné, ni la proie des profits immédiats. Car il s’agit non seulement de responsabilité vis-à-vis des générations futures et de lutte contre le changement climatique, mais aussi d’emplois, et de compétitivité de notre filière bois.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur notre démarche et éventuellement rejoindre notre groupement !

Vincent Chauvet