Non classé

Le label FSC pour nos forêts de quoi s’agit-il ?

« Le but du Forest Stewardship Council est de promouvoir une gestion des forêts du globe qui soit environnementalement responsable, socialement bénéfique et économiquement viable, en établissant une série innovante de principes de gestion forestière mondialement reconnue et appliquée »

 

Cette organisation internationale accrédite les organismes de certification pour garantir la véracité de leurs proclamations. Dans tous les cas, le processus de certification est initié volontairement par le propriétaire ou l’exploitant forestier qui demande les services d’une organisation de certification. Le but du FSC est de promouvoir une gestion vertueuse des forêts en établissant des principes de gestion mondialement reconnus et appliqués parmi lesquelles :

  • l’obligation de maintenir la biodiversité et les équilibres écologiques de la forêt,
  • le respect des droits des usagers, des obligations d’objectifs de gestion et d’aménagement à long terme,
  • la réalisation d’un suivi des rendements des produits forestiers et de l’état de la forêt suite aux différentes opérations de gestion (plantation, coupes, éclaircies …),
  • la mise en place d’un système fiable de traçabilité de la forêt au produit fini.

 

Le label répond au souci de gérer les ressources de la forêt et des régions qui y sont associées de façon à satisfaire les besoins sociaux, économiques, écologiques, culturels et spirituels des générations présentes et à venir. La prise de conscience croissante du public envers les destructions et les dégradations des forêts a conduit un nombre toujours plus important de consommateurs à réclamer que leurs achats de bois et de produits en bois ne contribuent pas à cet état de fait, mais qu’au contraire, ils aident à assurer les ressources de la forêt dans le futur. En réponse à ces demandes, on a assisté à l’émergence de différents systèmes de certification et d’autocertification.

 

Le label FSC n’est pas seulement un label qui permettra une meilleure commercialisation des produits forestiers. Il s’agit également pour le groupement de préserver leurs bois d’une exploitation intensive et d’assurer un suivi. Pour se faire, les professionnels qui interviennent sur les forêts labellisées suivent régulièrement des stages et formations dans les domaines de la gestion mais aussi des normes de

sécurité.

 

Lien : www.fscfrance.fr

Alligny, la carte postale de la forêt morvandelle

Dominant de loin le lac de Chamboux, la Forêt d’Alligny en Morvan (58) est une superbe forêt de 23 hectares 100 % feuillue avec hêtres, chênes, quelques charmes et bouleaux, caractéristique des sommets de collines morvandelles.

Rachetée par le Groupement Forestier pour la Sauvegarde des Feuillus du Morvan, cette forêt a fait l’objet de coupes par pied d’arbre en 2004, pour conversion en futaie irrégulière dans un souci de maintien de la biodiversité et d’une production performante. Comme pour toutes ses forêts, le GFSFM, s’appuie pour la gestion de sa forêt d’Alligny sur l’expertise de Roland et Tristan Susse, membres de Pro Silva, association des forestiers partisans d’une sylviculture irrégulière, respectueuse des processus naturels des écosystèmes forestiers, tout en étant économiquement viable.

Il y a quatre types de stations forestières sur cette forêt, dont deux habitats naturels d’intérêt communautaire «Hêtraies-Chênaies collinéennes à houx», «Chênaie pédonculée méso-acidiphile» et un habitat d’intérêt régional «Groupement original d’aulnaie à ronce sur tourbe mésotrophe avec Prunus padus ».

Dans le cadre de la charte forestière du Parc Naturel Régional du Morvan, l’AFI (Association Futaie Irrégulière) en a fait avec l’ENGREF (École Nationale du Génie Rural, des Eaux et Forêts), un site de démonstration de conversion d’une futaie feuillue en futaie irrégulière et d’un suivi sylvicole, économique et écologique.

Plus d’informations sur le site: http://sauvegarde-forets-morvan.com